Balade bucolique en périgord vert

Je suis seine et Marnaise d’origine mais Périgordine d’adoption. J’étais une toute jeune fille lorsque mes parents, lasses de la promiscuité, ont choisi de quitter Meaux pour s’installer dans le Périgord vert.

plaine_montagrier_dordogne

Il m’a fallu beaucoup de temps et d’abnégation pour perdre mes repères de citadine et soulager la douleur du déracinement. La Dordogne fait désormais partie de mon patrimoine identitaire, de mes points d’ancrage. Et c’est cette campagne aux multiples charmes que je souhaite vous faire découvrir: les vallons verdoyants,  les villages de caractère et de traditions, les châteaux, les forêts à la végétation si dense, et les nombreux cours d’eau et rivières qui, sous la chaleur accablante de l’été, se transforment en fantastiques lieux de baignade.


Bourdeilles


Situé à une vingtaine de kilomètres de Périgueux, Bourdeilles est un village de charme comme il en existe des centaines en Dordogne mais celui-ci a la particularité d’héberger en son sein deux châteaux d’époques très différentes.

Première baronnie du Périgord, la forteresse, construite sur un éperon rocheux dominant la Dronne, fut jadis le théâtre d’une histoire tumultueuse faite de batailles, de spoliations, de démolitions, d’occupations…L’histoire de son château Renaissance est quant à elle beaucoup plus apaisée et révèle, à travers son architecture et son mobilier, tout le faste de cette époque si prospère.

Un petit peu à l’écart des circuits touristiques, Bourdeilles est un village paisible, à peine troublé par l’affluence estivale. Ses ruelles étroites, ses pentes escarpées, son moulin datant du moyen âge, son jardin d’inspiration médiévale, son pont à avant-becs lui donnent un cachet indéniablement bucolique.

pont_dronne_bourdeillesruelle_bourdeilles

Même si Bourdeilles se visite en toute saison, c’est au printemps que je préfère m’y rendre: lorsque la nature s’éveille et que le village sort de sa torpeur. Les premières fleurs égaient les façades en pierre, les tilleuls exhalent leur parfum enivrant, les badauds savourent leur premier pique-nique au bord de la Dronne tandis que leurs enfants pataugent dans l’eau pour disperser les canards…

 CONSEILS ET INFOS PRATIQUES
• Le château ou plutôt les châteaux de Bourdeilles se visitent et offrent de nombreuses animations: ateliers, visite nocturne, escape game… Vous trouverez toutes les informations utiles sur leur site: ⇒ château de Bourdeilles .
• Pendant la saison estivale, vous aurez la possibilité de louer des canoé ou kayak à l’entrée du village.

Brantôme


Brantôme est une ville de toute beauté qui s’est construite entre terre et eau. Ceinturée par la Dronne, Raymond Poincarré l’ a joliment surnommée la « Venise verte du Périgord ».

La première chose que l’on remarque en arrivant à Brantôme, c’est son abbaye. Un petit joyau d’esthétisme qui réunit à lui seul plusieurs siècles d’histoire et de prouesse architecturale.

abbaye_saint_pierre_de_brantomearrière_abbaye_brantôme

Fondée sous Charlemagne, l’abbaye fut à ses origines troglodytique. De ce passé ancestral et mystérieux, subsistent encore de nombreux vestiges: pigeonnier, fontaine miraculeuse…ainsi que deux fresques remarquablement sculptées dans la roche tendre des falaises.

Le cœur de la ville se concentre au pied de l’abbaye, de l’autre côté de la rivière. Il est très agréable de se perdre dans les ruelles à la recherche de belles demeures Renaissance ou de boutiques d’artisanat dont il ne faut surtout pas hésiter à pousser la porte. Vous trouverez une coutellerie, une galerie d’art, un atelier de soufflage de verre, une brocante…et bien entendu d’excellentes tables pour les amateurs de gastronomie.

Pour rejoindre le jardin des moines, il faut passer le pont coudé qui enjambe la Dronne. Jadis jardin privé de l’abbé de Brantôme, c’est désormais un vaste parc ombragé soigneusement entretenu où subsistent encore quelques reposoirs datant de la renaissance.

L’ambiance y est paisible. Un petit havre de paix idéal pour pique-niquer ou se ressourcer tout en admirant le panorama. J’aime particulièrement m’y prélasser à l’ombre d’un platane centenaire ou d’un magnolia en fleur. Je me délecte à observer les promeneurs contemplatifs, les enfants cavaleurs ou encore les pêcheurs qui taquinent le poisson dans les eaux vives et fraîches de la Dronne.

CONSEILS ET INFOS PRATIQUES
• Pendant la saison estivale vous pourrez explorer les méandres de la Dronne en canoé ou kayak. Une balade commentée en bateau est également possible. Les départs se font devant le pont coudé.
• Le marché de Brantôme est sans aucun doute l’un des plus réputé de la région et se tient le vendredi matin. Durant l’été, un marché de producteurs a également lieu le mardi matin.
• Pendant la saison estivale, chaque vendredi soir ont lieu, au pied de l’abbaye, des joutes nautiques: 2 équipages s’affrontent, le but étant de faire tomber à l’eau l’équipe adverse.
• Vous trouverez beaucoup de conseils et d’informations sur le site internet de la ville: ⇒ ville de Brantôme ou sur le site de l’office du tourisme ⇒ Périgord Dronne Belle.

Saint Jean de Côle


Saint Jean de Côle est incontestablement le village que je préfère en Périgord vert. Je viens souvent y flâner rien que pour le plaisir des yeux ou lorsque j’ ai besoin de m’accorder une pause hors du temps.

L’ histoire de cette jolie bourgade médiévale est étroitement liée à celle de son château qui domine majestueusement la place principale du village.

A l’instar de Bourdeilles, Saint Jean de Côle a connu les invasions, les pillages, les reconstructions…perdant ainsi, au fil des siècles, sa puissance durement conquise. Néanmoins, son patrimoine architectural est éminemment riche: église romane, prieuré, moulin et ce magnifique pont à dos d’âne qui enjambe la Côle.

moulin_saint_jean_de_côlepont_dos_d_âne_dordogne

Saint Jean de Côle est un village qui se découvre simplement, dans le dédale des ruelles fleuries. Il faut dire qu’ici, le végétal tient une place importante. La nature s’est emparée des dalles et des murettes en pierre, chaque maisonnée cultive amoureusement les potées et les massifs ornant les devantures, les rosiers grimpants et les glycines se languissent sur les façades merveilleusement rénovées…

ruelle_saint_jean_de_côlerue_pavée_saint_jean_de_coleruelle_fleurie_dordogne

 

CONSEILS ET INFOS PRATIQUES
• Le château de la Marthonie ne se visite que pendant la période estivale ( soit de début juillet à mi-septembre ) et uniquement les après-midis pendant la semaine. Je précise tout de même que vous n’aurez accès qu’à l’escalier, au jardin extérieur et aux salles basses. Vous trouverez toutes les informations ici: ⇒ Château de la Marthonie.
• Egalement pendant l’été, vous aurez la possibilité de découvrir le village grâce à une visite guidée. Si vous souhaitez réserver ou avoir des informations ou des conseils concernant les festivités, vous pouvez consulter le site de la commune ici: ⇒ Saint Jean de Côle .
• Le village organise chaque année au mois de mai des floralies. Un site internet est consacré à cet événement, le voici: ⇒ Floralies de Saint Jean de Côle .

Si d’aventure vous souhaitez visiter le périgord vert, n’hésitez pas à vous perdre sur les routes, à vous aventurez sur les sentiers de randonnée, à vous imprégner de l’ambiance des petits villages qui souvent savent se montrer conviviaux , et surtout, surtout… à laisser votre esprit vagabonder…

10 commentaires sur “Balade bucolique en périgord vert

  1. Bonjour Blandine,
    Bel article et jolies photos qui me donnent très envie de venir visiter le Périgord, région que je ne connais pas du tout. J’aime ces villages de charme, avec du patrimoine, des fleurs, des cours d’eau…
    Rien à envier à la Seine-et-Marne! Même si, moi même Seine-et-Marnaise (à quelques kms de Meaux 😉 ), j’adore ma région et la découvre chaque jour tant son patrimoine est riche et exceptionnel!
    A bientôt pour de nouveaux articles! Fab

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Fabienne!
      Merci beaucoup pour ton gentil retour…J’ai bien compris que tu étais très attachée à cette Seine et Marne que tu décris toujours superbement… Je n’ai pas eu le temps de tout lire mais je te promets de me pencher sur ton joli blog dès que possible..C’est rigolo car je ne suis pas de Meaux même mais de Montry, je suppose que tu connais ?!
      Merci encore et à très bientôt sur nos blogs respectifs…

      Aimé par 1 personne

  2. Bonsoir Blandine
    Quel merveilleux article sur le Périgord
    Tu me donnes très envie d’y retourner et de découvrir toute l’architecture de cette région
    En fait je ne connais que Brantome sur les 3 lieux que tu nous fait découvrir.
    Bonne fin de soirée
    Corinne

    J'aime

    1. Merci infiniment Corinne pour ton gentil retour qui me touche beaucoup ! J’ai d’ailleurs pensé à toi en écrivant cet article car Périgueux n’y figure pas…Il fera l’objet d’un autre post…Le Périgord vert est une très belle région, moins touristique que le Périgord noir, plus confidentielle…et vraiment pas loin des Pyrénées-Atlantiques…

      Aimé par 1 personne

Vous pouvez me laisser un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s