Kandy: ferveur et spiritualité bouddhiste.

Que l’on souhaite se rendre dans le triangle culturel ou découvrir la région montagneuse, la ville de Kandy est une étape incontournable lors d’ un voyage au Sri Lanka. Ancienne capitale des rois cinghalais, elle représente un haut lieu de la culture bouddhiste grâce à son Temple de la Dent Sacrée qui lui vaut l’ honneur d’ être inscrite au patrimoine mondial de l’ UNESCO.

Dès notre arrivée à Kandy nous sommes littéralement  happés par l’ ambiance trépidante et frénétique de cette ville: concert de klaxons, circulation dangereuse, sollicitations incessantes des conducteurs de tuk-tuk et autres racoleurs vendant les mérites de leur guesthouse, de leur échoppe ou de leur magasin de pierres précieuses.  Les relents fétides des pots d’ échappement et l’ afflux touristique lui confère une atmosphère pesante loin de la quiétude des petits villages ruraux de la région de Sigiriya.

Au delà des nuisances évoquées, la structure et l’ architecture de la ville ne me laissent pas pantoise. Bref, je pense que vous l’ aurez compris, ma première impression n’ est pas très engageante. Heureusement, les environs du lac apportent un peu de quiétude…

Je vous laisse admirer ce magnifique coucher de soleil inspirant calme et sérénité…

Le temple de la dent sacrée

Je pensais très naïvement que le Bouddhisme était plus ou moins une philosophie, une religion à laquelle on prêtait allégeance et qui se pratiquait dans la plus stricte intimité. Je prends toute la mesure de cette ineptie lorsque à l’ heure de la prière, je décide de visiter « le Temple de la Dent Sacrée » fermement disposée à appréhender les préceptes du Bouddhisme Theravada, pratiqué par près de 70 pour cent de Sri Lankais.

Si comme moi vous êtes néophyte en matière de dogme religieux, je me dois, de manière très brève de vous présenter Bouddha et son histoire. Siddhatta Gautama naquit en 623 avant Jésus Christ dans une famille royale. Interpellé par la souffrance extérieure, il quitte sa vie princière pour en étudier les causes.

A 35 ans, à force de méditation, il atteint l’ illumination c’ est à dire la parfaite compréhension des mécanismes de nos souffrances, s’ en libère, et devient un Bouddha, autrement dit, une personne qui a atteint l’ éveil spirituel.  Il consacra le reste de sa vie à enseigner le chemin vers cet affranchissement sans pour autant que ses enseignements ne deviennent un dogme.

Dans la tradition Theravada, l’ accès au nirvana (cet état libérateur ) passe par une recherche intrinsèque, un travail spirituel personnel de tous les instants et non par l’ usage de forces extérieures.

A ce titre, Bouddha n’ est donc pas considéré comme une divinité: on ne  prie pas pour Bouddha, on le commémore.

Néanmoins, chaque temple possède un objet ou une image sacrée. Au Temple de la Dent, c’est la canine de Bouddha, épargnée de son bûcher funéraire, qui est objet de dévotion. A l’ heure de la puja, la relique, enchâssée dans un écrin, est exposée au regard des pèlerins sous les roulements de tambours.

musicien-temple-dent-kandy
ceremonie-temple-de-la-dent-kandy
musicien-temple-kandy

La cérémonie est solennelle, les fidèles venus par centaines défilent paisiblement devant l’autel.

autel-dent-bouddha-kandy

En témoignage de leur reconnaissance et de leur gratitude, ils déposent leurs offrandes: des fleurs, des fruits…brûlent quelques bâtonnets d’encens dont les effluves si enivrantes me rappellent que je suis bien arrivée en Asie. D’ autres pèlerins méditent, discutent prennent le temps d’ accueillir le profane dans un calme presque émouvant…

fleurs-offrande-temple

Et les moines ? me direz-vous…quelles sont leurs attributions ?

Les moines vêtus de leur toge couleur safran sont nommés bikkhus ou plus familièrement bonzes et servent uniquement de modèle et de guide spirituel.

Ils renoncent à toute forme de propriété individuelle, considérée comme futile et source d’ aliénation. Ils possèdent ni foyer, ni maison, ni emploi…et ne vivent que de l’aumône reçue de la communauté laïque.

moines-bouddhistes-kandy

En dehors des heures de prière vous pourrez aisément aller à leur rencontre. Ils se prêtent volontiers au jeu de répondre à nos questions et malgré notre athéisme revendiqué et assumé, nous avons le droit à quelques chants liturgiques et à la petite ficelle autour du poignet qui porte bonheur!

moine-bouddhiste-sri-lanka

Après cette petite initiation spirituelle, il est temps de découvrir un autre aspect de la culture kandyenne : la danse.  Bon… en vrai, c’est le contraire qui s’est produit…J’ai volontairement inversé l’ordre de mon article pour résoudre quelques petites contraintes rédactionnelles. J’ espère que vous me pardonnerez cette petite sournoiserie…

Les danses Kandyennes

Devenues un pur produit du tourisme, les danses kandyennes étaient autrefois vouées à divertir le roi. Elles pouvaient occasionnellement être utilisées à des visées thérapeutiques lorsque le souverain était malade.

Initialement réservées aux hommes, les danses kandyennes ont beaucoup évolué: elles sont aujourd’ hui pratiquées également par des femmes et quelques traditions indiennes sont venues enrichir les chorégraphies.

Les instruments de percussion donnent le rythme. Tambours, rabanas, udekki:  les danseurs et danseuses défilent sous leurs costumes seyants occupant tout l’ espace qui leur est alloué. Même si pour être tout à fait honnête, la représentation m’ aura quelque peu déçue, il faut reconnaître aux danseurs la qualité de leurs expressions corporelles et artistiques.

Ainsi s’achève notre court, très court séjour à Kandy. Rétrospectivement, cette ville peut être considérée comme indispensable pour la construction d’ un itinéraire cohérent mais en aucun cas pour sa beauté, même, si je vous le concède, le Temple de la dent sacrée est une pépite! Je suis vraiment passée à côté de cette ville pourtant plébiscitée par de nombreux voyageurs…

Prochaine étape: les régions montagneuses !…en train…


            Kandy: Conseils et infos pratiques:

Temple de la dent:

  • Vous trouverez tout plein d’infos sur le site officiel du Temple de la Dent Sacrée .
  • Prévoyez une tenue adaptée pour vous rendre au temple: épaules et genoux devront être cachés y compris pour les hommes! Vous rentrerez pieds nus, vos chaussures pourront être gardées moyennant quelques roupies. ( vous pouvez également prévoir un petit sac et les garder avec vous )
  • Si vous le pouvez ou le souhaitez, privilégiez votre visite au moment de la prière, la religiosité du temple prend alors toute sa valeur. Voici les horaires de la puja qui dure 1h30:  5h30, 9h30 et 18h30.
  • Tarifs:   adultes:  1500 roupies ( soit ∼ 9,80 € )      gratuit pour les moins de 12 ans.

 Les danses Kandyennes:

Vous aurez l’ embarras du choix si vous souhaitez assister à une représentation de danse kandyenne, néanmoins toutes ne seraient pas de qualité égale. Nous avons choisi le Kandyan Cultural Center, juste derrière le temple, qui fait partie des écoles les plus réputées.

Le spectacle débute à 17h00 mais prévoyez de vous y rendre le plus tôt possible pour espérer être bien placé ! La représentation dure 1 heure.

Tarifs:   adultes: 1000 roupies (soit ∼ 6,5 €)   enfants – de 12ans: 500 roupies (soit ∼ 3,2 €).

Notre logement à Kandy:

Lake front Homestay:  soyons clairs,  ce n’ est pas un 3 étoiles. Cet homestay est rustique et nécessiterait une petite rénovation néanmoins la gentillesse et la serviabilité des employés vous feront très vite oublier ces petits désagréments. Une adresse coup de cœur pour son accueil !  Un autre atout: il est un peu excentré de la ville, donc, au calme!


3 commentaires sur “Kandy: ferveur et spiritualité bouddhiste.

  1. Superbe tes photos du lac de Kandy (plus particulièrement celle au coucher de soleil, elle est magique👍👏😍
    J’ai adoré le lac et cette balade à faire
    Par contre les temples m’ont un peu gavés avec tous les bouddhas (couchés, debouts, assis, accroupis…..)😉
    Belle soirée
    Corinne

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour tous tes retours Corinne ! Je comprends parfaitement pour les bouddhas 😂 !! J’ai frôlé l’overdose aussi !
      A très bientôt et passé une belle soirée !

      J'aime

  2. Ça a l’air d’être un lieu riche en termes de culture. C’est justement ce que je recherche lorsque je voyage. Je pense que je vais intégrer cela dans mon parcours du tour du monde.

    J'aime

Vous pouvez me laisser un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s