Les Cameron Highlands: une escale au cœur des plantations de thé

Aujourd’hui sera une journée dédiée aux transports car nous devons rejoindre la deuxième étape de notre voyage: les Cameron Highlands, une station montagneuse culminant à 1500 mètres d’altitude et réputée pour ses plantations de thé somptueuses.

La région fut découverte par Sir William Cameron en 1885 et devint très vite un lieu de villégiature pendant l’ère britannique: le climat tempéré permettait aux colons d’ échapper, ne serait-ce qu’un week-end, à la touffeur si caractéristique du reste de la péninsule.

Nous arrivons aux Cameron Highlands vers 18h00, 3 villes permettent de se loger dans cette région: Tanah Rata, Brinchang et Ringlet. Après quelques avis peu élogieux  glanés sur les forums, nous optons pour la première qui semble être la moins moche et la plus propice à servir de base pour les randonnées dans la forêt tropicale. Au delà de la laideur de ces 3 bourgades, il faut noter que le tourisme galopant a également contribué à dénaturer les environs: bords de route bétonnés, complexes hôteliers démesurés, serres en plastique à profusion…et oui! les Cameron Highlands sont également réputés pour la culture intensive et industrielle de la fraise (les fraisiers sous cultivés hors sol avec les pesticides et engrais qui vont avec !!… no comment…)

Ici, pas ou peu de transport en commun pour se déplacer dans les environs. Les taxis, jeep et agences d’excursions ont pignon sur rue!

Malgré ces premières impressions affligeantes, nous posons nos valises pour 3 nuits dans une guesthouse un peu excentrée de Tanah Rata: 2 jours entiers seront ainsi dédiés à la visite des plantations de thé; une première découverte pour toute la famille.


Que faire aux Cameron Highlands?

Une randonnée vers Parit waterfall

Près de 14 sentiers à priori pas toujours très bien balisés partent du centre de Tanah Rata et permettent une randonnée dans la forêt tropicale. Conseillés par la réceptionniste de notre guesthouse, nous optons pour le sentier n°4, adapté aux enfants et menant à une petite cascade: la Parit Waterfall.

pont_vers_parit_waterfall
sentier_parit_waterfall_tanah_rata

La petite marche de près d’une heure ne présente effectivement aucune difficulté, mais également aucun intérêt! La cascade ne sera qu’ une petite chute d’eau truffée de déchets en tout genre.

parit_waterfall_tanah_rata

D’autres sentiers sont peut-être plus interessants, mais renseignez-vous bien sur leur faisabilité particulièrement avec des enfants: certaines pistes sont mal délimitées, d’autres souffrent de glissements de terrains…vous pourrez vous procurer un plan détaillé des parcours dans votre hôtel ou à l’office du tourisme de Tanah Rata.

Quelque soit le sentier emprunté, prévoyez de l’anti-moustique en quantité! et n’hésitez pas à vous couvrir bras et jambes!

Visiter la Boh Tea Estate

Pour la visite de cette plantation distante de plusieurs kilomètres de Tanah Rata, nous avons eu recours aux services d’un chauffeur de taxi pour l’après midi.(120 RM soit ~ 25€ pour nous 5 ).

Le trajet est somptueux…les routes sinueuses et escarpées nous laissent entrevoir des vallées verdoyantes, des villages traditionnels nichés dans la jungle…hélas le mauvais temps est au rendez-vous: il pleut des trombes d’eau néanmoins nous pourrons admirer la brume ceindre les théiers.

boh_tea_estate_malaisie
brume_cameron_highlands

Notre chauffeur de taxi, dont je n’ai toujours pas compris le prénom, nous dévoilera l’histoire de la région: l’exploitation du thé est relativement récente et date de moins d’un siècle (1920-1930). Il fallut défricher la forêt primaire avant de planter les premiers pieds de thé importés essentiellement d’Inde et de Chine par les britanniques.

jungle_theier_boh_tea_estate

La plantation que nous visitons appartient à la famille de Mr Russel, un écossais décédé en 1933 qui créa le label BOH dont l’ acronyme signifie Best Of Highlands. C’est la principale exploitation de thé de Malaisie: avec ses 400 hectares, elle représente 70% de la production du pays.

boh_tea_estate_malaisie

La récolte du thé, qui a lieu toutes les 3 semaines, ne se fait plus à la main comme en Inde ou au Sri Lanka: ce sont de grosses machines dirigées par 2 hommes qui s’occupent de la taille du haut de l’arbuste tandis que les côtés sont sculptés à l’aide de grosses cisailles.

Un grand merci à notre chauffeur de taxi pour sa gentillesse, son sourire et sa bienveillance!

chauffeur_taxi_cameron_highlands

Admirer la vue depuis le Gunung Brinchang

Un sentier (le sentier n° 1) au départ du centre ville de Brinchang, permet son ascension en quelques heures mais l’accès n’ est pas forcément conseillé aux enfants, particulièrement en période de mousson.

Arrivés en haut, rien de bien particulier à observer si ce n’est une très belle vue depuis la vétuste tour d’observation où affluent des dizaines de touristes.

vue_gunung_brinchang

C’est à quelques centaines de mètres plus bas que nous pénétrons dans la forêt de mousse…

Une randonnée dans la mossy forest:

entree_mossy_forest_malaisie

Un petit trek va nous conduire dans les ténèbres de l’une des forêts primaires les plus anciennes au monde.

La fraîcheur, l’humidité et la densité de la végétation rendant difficile la pénétration du soleil, ont favorisé le dépôt d’ un épais tapis de mousse sur les arbres et le sol.

panneau_mossy_forest

La brume, le chant des oiseaux, les odeurs d’humus, de terre …confère à cette forêt un cadre enchanteur…

Nous découvrons notre première népenthes, une plante carnivore originaire de Malaisie et d’Indonésie dont l’urne, souvent de couleur vive et remplie d’ un nectar sucré, sert de piège aux insectes.

nepenthes_mossy_forest

Nous rebroussons chemin au bout d’ une heure de marche car il nous reste encore une bonne dizaine de kilomètres à parcourir afin de regagner la prochaine étape de cette journée: la visite de la plantation Sangai Palas.


Quelques conseils:

⇒  La randonnée n’est pas vraiment difficile pour des enfants à condition qu’ils soient correctement chaussés!

⇒  Le recours aux services d’un guide est, selon moi, superflu à condition de ne pas s’éloigner des sentiers balisés.

⇒  L’ accès à la Mossy Forest est gratuit.


La visite de la plantation Sungai Palas (Boh Tea Plantation):

C’est donc à pied que nous poursuivons notre route en direction des plantations de thé. Il faut savoir que la région des Cameron Highlands est réputée pour sa culture de la fraise (nous l’avons déjà abordé plus haut) mais également pour sa culture maraîchère et florifère…

Ici, des champs de choux:

champs_choux_cameron_highlands
chevre_malaisie
sungai_palas_cameron_highlands
plantations_the_malaisie

Nous continuons nos déambulations…le spectacle est grandiose…

boh_tea_plantation_malaisie
plantation_the_boh_tea_malaisie

Nous croisons vraisemblablement des petits écoliers bien sympas avant d’arriver aux maisons des ouvriers travaillant sur l’exploitation:

enfants_cameron_highlands
maison_cueilleurs_the_malaisie

Pendant les prémices du développement de la culture du thé, lors de la colonisation britannique, les cueilleurs arrivaient essentiellement d’Inde, fournissant ainsi aux anglais une main d ‘oeuvre servile et corvéable à merci. L’indépendance de la Malaise en 1954, a permis à cette communauté de connaitre une élévation de son niveau de vie entraînant ainsi sa désertion des champs de thé. Bien entendu, il n’était pas question pour les exploitants de payer leurs ouvriers à leur juste valeur…ce sont donc d’autres communautés venant du Népal, d’Indonésie, du Bangladesh…qui fournissent, à l’heure actuelle, une main d’oeuvre à bas coût.

La politique gouvernementale prévoyait depuis 2012 l ‘instauration d’un salaire minimum de 900 RM par mois…inutile de préciser que les cueilleurs de thé font exception à la règle…

Nous arrivons enfin à l’usine de fabrication mais notre arrivée tardive nous privera de sa visite, c’est donc en taxi (35 RM soit ~ 7€) que nous regagnons Tanah Rata après un petit détour par la terrasse panoramique du magasin.


Ce que nous n’avons pas eu le temps de faire aux Cameron Highlands


La visite de la Bharat Tea Plantation:

Une autre plantation de thé située entre Tanah Rata et Ringlet et qui jouit également d’une très bonne réputation.

La visite du temple Sam Poh:

Situé à Brinchang, le temple bouddhique  Sam Poh  construit en 1972 abrite un grand Bouddha couché.

La ferme aux papillons

Une ferme qui regroupe toute une collection de papillons et quelques insectes de la région. Les avis ne sont pas très élogieux quant aux conditions de maintenance…nous avons préféré boycotter. Voici tout de même son site: Butterly farm

Partir à la recherche de la rafflésie

Toutes les agences d’excursions proposent ce trek dans la forêt à la recherche de la plus grande fleur du monde.


   Conseils et Infos pratiques


Comment se rendre de Malacca aux Cameron Highlands?

Deux solutions sont envisageables:

Il faut d’abord se rendre à la gare routière Melaka central en bus ou en taxi (pour nous 5: 30 RM) puis trouver une compagnie de bus qui dessert la gare routière Puduraya de Kuala Lumpur ( 2H00 de trajet). De là, il ne vous restera qu’à choisir entre les différentes compagnies qui assurent le trajet vers les Cameron HIghlands, à savoir que les tarifs sont tous à peu près similaires.

une autre solution consiste à prendre un bus depuis Melaka Central pour la ville d’ Ipoh (4 h00) et un autre qui fera le trajet Ipoh-Cameron Highland (2h00)

Dans les deux cas, comptez 6h00-6h30 de trajet assez rébarbatif d’ailleurs , les routes empruntées étant essentiellement des autoroutes. Néanmoins les derniers kilomètres entre Ipoh et les Cameron Highlands sont de toute beauté: des centaines de virages en épingle, des cascades, des kampung (villages) Orang Asli…

Si vous avez le mal des transport, prévoyez peut-être une petite prémédication!

Infos diverses:

Vous trouverez de nombreux renseignements concernant les hébergements, les excursions, les moyens de transport…directement sur le site des Cameron Highlands.

Les taxis sont partout dans le centre de Tanah Rata, cela dit leur station se trouve à coté de la gare routière et tous les prix et forfaits sont affichés.

Vous trouverez également des agences permettant une location de scooters: à mon avis, le meilleur moyen de découvrir la région.

Nous avions choisi de nous déplacer en taxi mais sachez que de nombreuses agences proposent des excursions en groupe avec un parcours et des activités  bien définis. Les prix sont relativement abordables.

On trouve de tout à Tanah Rata: banques, ATM, bureaux de change, petites supérettes pour dépanner, laveries,…k-way….

Prévoyez vos balades dans les plantations de thé le matin, le plus tôt possible…il pleut très souvent, particulièrement l’après midi…

4 commentaires sur “Les Cameron Highlands: une escale au cœur des plantations de thé

Vous pouvez me laisser un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s